Patient

Patient

Qu'est ce que la BWB?

Qu'est ce qu'une biobanque?
Lorsqu'un médecin soupçonne un de ses patients de souffrir de cancer (ou une autre maladie), il peut conseiller de faire faire une analyse plus approfondied'échantillons afin de déterminer le diagnostic précis et un traitement adéquat. Après cette étape essentielle des soins du patient,il y a parfois un surplus du matériel biologique utilisé. Ce matériel est une ressource essentielle et précieuse pour la recherche sur le cancer ou même d'autres maladies. Il peut être mis à la disposition des chercheurs du monde entier, qui étudient soit le mécanisme de développement de cancer ou les nouveaux traitements disponibles. Les échantillons résiduels sont stockés dans une biobanque en relation avec l'hôpital où le patient est pris en charge.

Qui en bénéficie?

Les recherches menées sur ces échantillons bénéficient principalement aux patients et futurs patients. Cela peut aider à améliorer la compréhension générale de la maladie, développer des traitements existants ou découvrir de nouveaux médicaments, et permettre également de tester de nouveaux outils de diagnostic.

Y a-t-il une totale liberté de choix?

Absolument, tout le monde est entièrement libre de refuser le don des échantillons résiduelss. Tous les patients doivent faire savoir leur décision par écrit au médecin ou coordinnateur de soins. De même, les patients sont libres à tout moment de revenir sur leur consentement sans qu'il soit nécessaire de donner une raison et sans subir de perte de qualité en termes de traitement médical ultérieur. Cette décision de retrait de consentement s'applique à tout projet de recherche initié après que cette décision a été prise et notifiée.

Tout cela est-il éthique et légal?

L'utilisation et le partage de matériel, ainsi la vérification et l'analyse rétrospective des données cliniques, tout se plie à des règles strictes. Comme pour les dons de sang, de moelle osseuse ou d'organes, un comité d'éthique supervise les opérations de la Biobanque et des projets de recherche. Ce comité est chargé de veiller au respect des textes juridiques belges actuels, en particulier ceux concernant la protection de la vie privée et les droits des patients.

L'anonymité est-elle garantie? Qu'en est-il des analyses génétiques?

Le matériel stocké est toujours codé de sorte qu'aucune information personnelle n'est cédée. Tous les chercheurs de laboratoires, qu'ils soient publics ou privés, signent un contrat d'utilisation strict qui assure la préservation de l'anonymat en interdisant toute tentative d'établir l'identité du patient, y compris au moyen de l'analyse génétique.